Paris, Genève - Les attaques contre les civils qui ont eu lieu hier soir à Paris, en France, sont des crimes odieux contre l'humanité, déclare l’Observatoire euro-méditerranéen pour les droits de l’Homme. L’observatoire affirme également que toute mesure de représailles contre les musulmans ou des Arabes, simplement parce qu'ils partagent la même ethnie ou religion que ceux qui prétendent être à l’origine de ces actes de terrorisme, doit être empêchée ou punie.

   Il est essentiel de ne pas porter atteinte aux droits de l'homme sous la bannière de la lutte contre le terrorisme   

Ramy Abdu, président d'Euro-Med

Les attaques terroristes ont coûté la vie à plus de 120 civils et en ont blessé près de 200 autres, dont 80 gravement blessés.

Les attaques ont visé indistinctement divers lieux dont un stade de football, des rues et des restaurants. Plus de 40 personnes ont été tués au restaurant Le Petit Cambodge et au Stade de France alors qu’au Bataclan près de 100 personnes ont été tuées et 120 autres ont été gardées en otage avant d'être évacuées.

"Ces attaques sont horribles. Les auteurs doivent être traduits en justice ", dit Ramy Abdu, président d'Euro-Med. "Parce qu’il est également essentiel de ne pas porter atteinte aux droits de l'homme sous la bannière de la lutte contre le terrorisme, nous appelons les autorités françaises à travailler immédiatement pour protéger les musulmans et les Arabes dans leur pays contre d'éventuelles représailles.