Les 24 et 25 juin, les autorités des Émirats arabes unis (EAU), dans l'émirat d'Abou Dhabi, ont mené une campagne massive d'arrestations à l'encontre de quelque 700800 travailleurs migrants africains. Les forces d'intervention rapide sur le terrain, le département des enquêtes criminelles et la police ont pris d'assaut les appartements et les chambres des travailleurs tard dans la nuit et les ont arrêtés et emmenés à la prison d'Al Wathba à Abu Dhabi.

L'Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme et ImpACT International for Human Rights Policies ont interrogé plus de 100 travailleurs migrants originaires de divers pays africains, principalement de l'Ouganda, du Cameroun et du Nigeria, qui avaient été arrêtés, emprisonnés et expulsés. La plupart d'entre eux étaient en possession de documents confirmant leur droit légal d'être présents aux EAU, avec des visas de résidence et de travail valides pour des mois ou des années.

Rapport complet en anglais
Rapport complet en arabe