Territoires palestiniens - L'Observatoire Euro-Med des Droits de l'Homme et ONU Femmes Palestine ont organisé une exposition de toiles mardi, présentant des toiles réalisées par une survivante d'une attaque aérienne israélienne contre Gaza lors de l'attaque militaire israélienne sur la bande en mai 2021.

Intitulée "J'ai 22 ans, j'ai perdu 22 personnes" et tenue au bureau régional d'Euro-Med Monitor à Gaza, l'exposition a illustré des toiles réalisées par l'artiste et stagiaire de recherche à Euro-Med Monitor, Zainab Al-Qolaq, qui a perdu 22 membres de sa famille, dont sa mère et trois de ses frères et sœurs, dans une frappe aérienne israélienne sur sa maison.

Au cours de l'exposition de deux jours, Zainab Al-Qolaq a exposé neuf œuvres qu'elle a peintes après l'attaque, dans lesquelles elle a décrit la souffrance qu'elle a endurée depuis le moment où sa maison a été bombardée, son séjour de 12 heures sous les décombres, jusqu'à la découverte qu'elle a perdu 22 membres de sa famille. Elle a également dépeint des situations de vie et des luttes internes qu'elle a vécues depuis cette époque.

Au cours de l'exposition, Euro-Med Monitor et ONU Femmes Palestine ont publié une brochure rassemblant les toiles d'Al-Qolaq et des textes décrivant l'impact psychologique de l'incident et présentant des informations sur le ciblage de la maison de la famille Al-Qolaq et d'un certain nombre de maisons environnantes dans la rue Al-Wahda, à l'ouest de la ville de Gaza, le 16 mai 2021.

   À travers la peinture, j'ai pu exprimer une petite partie de ce que j'ai vécu ce jour-là et après. Cette exposition, qui contient mes peintures et mes textes, est ma voix que je cherche à faire entendre à tous   

Zainab Al-Qolaq, survivante d'une frappe aérienne israélienne et stagiaire de recherche à Euro-Med Monitor

"Chacune de ces toiles dépeint des moments et des situations que les mots ne peuvent exprimer. Ce sont des sujets difficiles à décrire ou même à imaginer", a déclaré Zainab Al-Qolaq.

Elle a ajouté : "Grâce à la peinture, j'ai pu exprimer une petite partie de ce que j'ai vécu ce jour-là et après. Cette exposition, qui rassemble mes œuvres et mes textes, est ma voix que je cherche à faire entendre à tout le monde."

De son côté, Maha Hussaini, directrice stratégique d'Euro-Med Monitor, a déclaré : "Malgré notre profonde tristesse pour ce qui s'est passé avec Zainab et sa famille, nous sommes fiers de son courage et de sa détermination à surmonter le traumatisme et à parler fermement de ce qui lui est arrivé. Elle est vraiment un modèle inspirant de survivante forte".

"L'autonomisation des victimes et le renforcement de leurs capacités à défendre leurs droits est l'un des fondements les plus importants du travail d'Euro-Med Monitor, qui cherche constamment à construire et à développer les capacités des victimes, et à les aider à accéder aux mécanismes de pression qui accéléreront la réalisation de la justice."

Sur l'une de ses toiles, intitulée "A Corpse in a Graduation Gown" (Un cadavre dans une robe de diplômé), Al-Qolaq explique les moments sans vie de sa remise de diplôme universitaire après avoir perdu sa famille. Dans la description du tableau, elle explique qu'elle avait prévu de fêter l'événement avec sa famille, mais qu'elle n'imaginait pas que le cimetière serait le lieu où elle annoncerait à sa famille qu'elle avait obtenu son diplôme universitaire.

En mars dernier, Al-Qolaq, au nom d'Euro-Med Monitor, a fait une déclaration orale devant la 49e session du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies, appelant à la fin de l'impunité d'Israël et exprimant sa crainte d'un manque de justice.

Le 16 mai 2021, des avions israéliens ont pris pour cible plusieurs bâtiments résidentiels adjacents de la rue Al-Wahda, ce qui a entraîné la destruction complète d'un certain nombre de bâtiments, tuant 43 civils, dont 14 femmes et 19 enfants, et en blessant 50 autres.

Après l'attaque israélienne, Euro-Med Monitor a publié une série de rapports, dont " Inescapable Hell ", " Left in Tatters " et " One War Older ", où, par le biais de recherches sur le terrain, d'entretiens avec des victimes et d'analyses de données sur le terrain, Euro-Med Monitor a documenté les résultats du ciblage direct des civils pendant l'attaque et les effets psychologiques complexes qu'il a laissé sur les groupes les plus vulnérables, tels que les femmes et les enfants. Les rapports ont également présenté un bilan complet des pertes subies par le secteur économique et les infrastructures de la bande de Gaza.

Brochure "I am 22, I lost 22 people" en anglais
Brochure "J'ai 22 ans, j'ai perdu 22 personnes" en arabe